stlu terre neuvas

logo_appsl

radeau_de_sauvetage
gwenn_a_du
REGLEMENTATION
 
 
 
 

SECURITE

La sécurité passe d'abord par le respect de la réglementation (armement et catégorie de navigation), après bon sens, discernement et lucidité font le reste.
Un bateau en bon état parait assez évident et quelques matériels pas forcement obligatoires peuvent rendre de grands services tels :
la VHF, le sondeur ou une paire de jumelles.

Le souci de la sécurité doit être toujours présent d'autant plus si on embarque du monde avec soi. Le GPS, avec cartographie ou non, est devenu indispensable et son prix est maintenant abordable. Une trousse de secours n'est également pas superflue.
Un extincteur devrait toujours être présent à bord.

L'assistance des personnes les plus proches passe par le bon déroulement de l'alerte et des Premiers secours puis par le sauvetage aquatique, qui doivent toujours, comme le sauvetage distant, pouvoir s'appuyer sur :

1. Des moyens de sauvetage opérationnels, qui sont individuels (combinaison de survie, bouée, brassière, gilet de sauvetage , etc.) et/ou collectifs, embarqués (propre au navire), tels que, radeau de sauvetage, canot de secours, moyens de signalisation.
Un code international de signaux (signaux flottants, sonores, lumineux,à la voix, à bras avec ou sans pavillons, radiotéléphoniques ) permet à l'équipage d'un navire, d'un radeau de survie, ou à un simple individu d'émettre des signaux de détresse.
Les autres moyens de secours viennent de terre ou d'autres navires qui se détournent pour porter secours suite à un signalement ou appel de détresse. Outre les classiques miroirs, sifflets et corne de brume, au moins dans les pays riches, le marin en détresse dispose aujourd'hui d'engins pyrotechniques, fréquences maritimes pour la détresse, SMDSM, Inmarsat, émetteur récepteur portatif SMDSM, radiobalise (ex : Cospas-Sarsat), permettant d'envoyer de manière active ou passive des signaux de détresse

2. l'assistance √† terre ; En France par exemple, les CROSS et s√©maphores de la Marine nationale effectuent une veille permanente tout au long du littoral fran√ßais (visuelle, radar, radio). Les CROSS (en France) MRCC (d√©nomination internationale) organisent les op√©rations de sauvetage ¬ę convention internationale SAR ¬Ľ, ils peuvent mobiliser et utiliser tous les moyens des diff√©rentes administrations civiles (dont s√©curit√© civile) et militaires (marine nationale, pompiers, douanes, affaires maritimes, ainsi que ceux de la SNSM)

Le C.R.O.S.S Corsen peut être joint sur canal VHF 16
par portable au 112 ou 196 ou au O2 98 89 31 31

Pour les renseignements sur la SNSM voir la page la concernant en cliquant ICI

Pour rappel, voici l'échelle de Beaufort :

beaufort

Page precedente Page suivante